Séculaire et inspirant, le seersucker nous vient tout droit du pays des Maharadjas. Courtisans, gentlemen, étudiants… les élégants en quête de légèreté l’adoptent dès le 18ème siècle et le proclament matière star de l’été.

 

 

Rapporté d’Inde par les colons anglais, ils transcrivent son nom sanscrit en référence au toucher du tissu, « shir o shekar » (« lait et sucre »), en « sea sucker » puis « seersucker ». Imagée et juste, cette appellation originelle donne tout son charme à ce textile magique fruit d’une technique ancestrale.

 

 

Pour Lui...
 
Nous proposons une chemise col mao parfaitement ajustée qui, avec notre bermuda, des derbies et une paire de solaires confère un style « Kennedy en vacances » des temps modernes.

 

 

Inspirés par la tradition du tailoring d'été, ce classique extra-léger s'inscrit naturellement dans nos essentiels chemises pour elle et lui.

 

La surface reliefée du seersucker est obtenue grâce à une tension particulière entre le fil de trame et le fil de chaîne. Résultat ? Un tissu gaufré qui reste légèrement à distance de la peau, facilitant la circulation de l’air et la dissipation de la chaleur.

 

 

En plus de ses propriétés thermiques exceptionnelles, le seersucker est naturellement extensible. De quoi séduire un tailleur de la Nouvelle-Orléans qui, en 1907, créé le premier costume dans cette matière poids plume. Et les costumes en seersucker de s’imposer comme la signature des Southern Gentlemen… Des décennies plus tard, il est indissociable du style preppy dans sa version plein été avec une rayure blanche et ciel reconnaissable entre mille.

 

 

Pour Elle...

 

Maison Standards imagine une chemise oversized idéale avec un chapeau, un jean et des ballerines, ainsi qu’une robe-chemise col mao, manches retroussées et pli dans le dos à porter ceinturée ou non avec des sandales et un sac-seau.